English version

Accueil > Actualités > L'Actu des membres et partenaires > PTE

7 septembre 2015 - ETP4HPC : l’Europe du HPC en mouvement

Les résultats des premiers appels à projets HPC d’Horizon 2020 ont été connus au printemps 2015 (19 projets de recherche technologique « FETHPC », 8 Centres d’Excellence dans différents domaines applicatifs – pour un financement cumulé de près de 140 M€, alloués en 2015).

L’appel à projets FETHPC était principalement inspiré des recommandations d’ETP4HPC élaborées en 2013. ETP4HPC avait en parallèle préparé dès 2014-2015 de nouvelles recommandations pour les appels à projets 2016-2017, que la Commission européenne a prises en compte. ETP4HPC est désormais en train de finaliser la mise à jour 2015 de son Strategic Research Agenda détaillé, qui servira de document de référence pour ces appels à projets 2016-2017, attendus d’ici fin 2015.  Par ailleurs les Centres d’Excellence en cours de démarrage vont être représentés à partir de fin 2015 dans le Directoire du Partenariat Public-Privé en HPC (cPPP qui chapeaute l’ensemble de la stratégie HPC de la Commission).

Début septembre a également eu lieu le lancement de l’action de coordination EXDCI, financée par H2020. Associant ETP4HPC à PRACE, ainsi que plus de 20 autres entités et organismes, ce projet ‘European eXtreme Data and Computing Initiative’ va durer 30 mois. EXDCI va soutenir les futures versions de la feuille de route d’ETP4HPC, le renouvellement d’un Scientific Case qui succèdera à celui coordonné par PRACE en 2012, mais aussi une coordination plus générale des recommandations pour le HPC en Europe, des actions en faveur de l’enseignement du HPC, des PME, de la coopération internationale et enfin un suivi de l’impact et des retombées économiques du  programme HPC de H2020.

Decembre 2014 - En 2014, ETP4HPC, dont TERATEC est membre depuis 2 ans, a poursuivi et consolidé ses actions avec la Commission européenne dans le cadre du programme Horizon 2020 :

En 2014, ETP4HPC, dont TERATEC est membre depuis 2 ans, a poursuivi et consolidé ses actions avec la Commission européenne dans le cadre du programme Horizon 2020 :

  • Entrée en vigueur début 2014 du Partenariat Public Privé (cppp) sur le HPC signé en décembre 2013 par l’etp et la CE ; démarrage, mise en place de sa gouvernance (HPC Infoday à Paris, en Avril 2014, voir photo)
  • Concrétisation du cppp avec les premiers appels à projets sur les technologies HPC (FET HPC) et sur les centres d’excellence (EINFRA 5) dans le cadre du Work Programme 2014-2015 avec une dotation d’environ 140 M€
  • Préparation de nouvelles recommandations de R&D en HPC pour le Work Programme 2016-2017 de H2020 ; les appels à projets correspondants sont attendus fin 2015.

ETP4HPC est passé de 46 membres fin 2103 à 64 fin 2014, poursuivant une excellente dynamique de croissance et de recrutement d’industriels, de PME et d’organismes de recherche (voir illustration).
L’objectif est, grâce à l’implication des acteurs du HPC, de construire un écosystème dynamique capable d’accroître la valeur créée par l’Europe dans les solutions HPC et dans l’utilisation du HPC. Pour ce faire, l’ETP4HPC anime plusieurs groupes de travail, participe à des événements, noue des contacts et communique sur ses actions. 

Plusieurs Groupe de Travail de l’ETP ont été actifs en 2014 :

  • Propriété Intellectuelle et Exploitation : rapport transmis à la CE au premier trimestre 2014
  • Enseignement et Formation: rapport préliminaire transmis à la CE au premier trimestre 2014 (analyse de besoins)
  • Indicateurs de Performance: en préalable au cppp qui attend l’implémentation de ces indicateurs d’impact scientifique, technique ou socio-économique du programme HPC dans Horizon 2020
  • PME
  • Centres d’Excellence (avec PRACE), afin de positionner le concept et les possibles relations, avant la constitution de consortia - indépendants d’etp4hpc-  - qui souhaitent répondre à l’appel à projet einfra correspondant, début 2015

ETP4HCP a participé activement aux grand événements HPC ou TIC de 2014  (ISC, SC, Forum TERATEC Forum en France, CAE Conference en Italy, ICRI en Grèce, PRACE Days en Espagne) et à de nombreux workshops et événements thématiques organisé par la CE :

  • HPC et climat (Février)
  • HPC  et industrie automobile (Avril)
  • Software tools for next generation computing (Juin)
  • FET Open and FET HPC InfoDay and Consortium Building event (Juin)
  • Digital Europe meeting (Septembre)
  • HPC et santé (Octobre)
  • FET Committee (Octobre)
  • All ETP meeting (Novembre)

2014 fut aussi l’occasion de développer ou consolider des liens avec les acteurs de l’écosystème : PRACE, SKA, BigDataValue et le cPPP Big Data, ECSEL, le DOE américain, RIKEN…

Decembre 2013 - En 2103, l'ETP4HPC a franchi plusieurs étapes significatives de son développement et de ses activités:
  • Publication du Strategic Research Agend [1] (SRA, avril pour la version papier) et dialogue avec la Commission européenne, sur cette base, pour la préparation du contenu des premiers appels à projets Horizon 2020.

Le Work Programme 2014-2015 « Future and Emerging Technologies » publié le 11 décembre 2013 contient ainsi un « Call FET-Proactive - towards exascale high performance computing » principalement inspiré par le SRA ETP4HPC et doté de près de 100 millions d’euros de financement

  • Deux assemblées générales : en février à Rome ; en septembre à Paris, avec la participation de la grande majorité des membres.

  • Croissance pour atteindre, fin  2013, 46 membres (33 membres actifs, 13 membres associés ; 18 PME figurent parmi les membres de l’ETP).

  • Préparation d’un projet de cPPP (contractual Public Private Partnership), soumis en juillet, puis révisé en septembre après évaluation par la Commission et des experts indépendants.

  • Signature effective du cPPP pour le HPC, le 17 décembre 2013, à Bruxelles, avec la Vice-Présidente de la Commission européenne Nelly Kroes [3] .

Ce ‘contractual Public Private Partnership’ est un accord qui définit un cadre général pour l’implémentation de la politique découlant de la communication de la Commission sur le HPC  de février 2012 [4]  – confirmée par un Conseil de Compétitivité de mai 2013.

Cet accord consolide le financement de la R&D, via les instruments H2020 et sur les 7 ans du programme-cadre  - au-delà de la période 2014-2015 du Work Programme FETHPC mentionné ci-dessus.
Par ailleurs le cPPP est un cadre ouvert ; même si ETP4HPC en est le premier signataire, il prévoit l’accueil de futurs Centres d’Excellence (Centres of Excellence for Computing Applications, dont la création est soutenue par le Work Programme eInfrastructures), et l’interface avec PRACE également.

Le cPPP ne crée pas de nouvelle entité légale mais construit une structure de dialogue entre les acteurs de l’écosystème et la Commission, et les instruments H2020 sont utilisés pour l’implémentation et le financement par projets. Les partenaires du cPPP s’engagent donc principalement à une coordination conjointe pour réaliser le programme HPC d’ensemble de la Commission et à rendre compte de leurs efforts en mettant en place des indicateurs globaux de performance. Le cPPP prévoit une enveloppe globale, indicative, de 700 M€ de soutien par la Commission européenne, sur 7 ans.

Références:
[1] http://www.etp4hpc.eu/wp-content/uploads/2013/06/ETP4HPC_book_singlePage.pdf
[2] http://ec.europa.eu/research/participants/data/ref/h2020/wp/2014_2015/main/h2020-wp1415-fet_en.pdf
[3] http://europa.eu/rapid/press-release_MEMO-13-1159_en.pdf
[4] http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=COM:2012:0045:FIN:EN:PDF   

Septembre 2013 - ETP4HPC devient la plateforme technologique de référence pour le HPC en Europe

La plateforme technologique européenne pour le calcul haute performance ETP4HPC a publié son premier Agenda stratégique de recherche.

A l’issue de la communication en février 2012 de la Commission européenne, le 30 mai 2013 un Conseil de compétitivité européen confirme et précise l’intérêt stratégique du HPC pour l’Europe et notamment de la maîtrise de ses technologies. ETP4HPC est désormais officiellement reconnue comme la plateforme de référence dans son domaine et travaille à la mise en place d’un partenariat public-privé avec la Commission européenne.

En parallèle, les propositions de son premier Agenda stratégique de recherche (Strategic Research Agenda, SRA) sont prises en compte par la Commission pour lancer les premiers financements de R&D dans la période initiale 2014-2015 du prochain programme cadre européen de R&D Horizon 2020.

En savoir plus sur la plateforme ETP4HPC
Janvier 2013 - La Plateforme Technologique Européenne pour le Calcul Haute Performance : ETP4HPC en mouvement

Compétitivité des technologies européennes du HPC au service de la compétitivité européenne en général : tel pourrait être le résumé des ambitions d‘ETP4HPC, la nouvelle Plateforme Technologique Européenne pour le HPC.

Plateformes Technologiques Européennes

Les premières plates-formes technologiques européennes (PTE ; en anglais European Technology Platform ou ETP) ont été lancées dans le cadre du 6ème programme-cadre de R&D et ont pris une importance croissante dans le 7ème programme-cadre.

Une PTE est par essence pilotée par des industriels. Des entités se regroupent pour définir un agenda de recherche autour d’un certain nombre de défis stratégiques sur un thème où la réalisation de la future croissance de l’Europe dépend de recherches de grande ampleur et de progrès technologiques à moyen et long terme (20 à 25 ans). Une plate-forme doit correspondre à une vision partagée par tous les contributeurs (industrie, autorités publiques, communauté scientifique, organismes de régulation, société civile, opérateurs, utilisateurs).

La mission essentielle d’une PTE est l’élaboration et la mise à jour périodique d’une feuille de route et de priorités de recherche dans son secteur (SRA : Strategic Research Agenda). Ces « agendas » nourrissent et influencent les programmes de recherche européens et leurs financements.

Une PTE reste une structure indépendante de recommandation, toutefois reconnue par la Commission européenne comme interlocuteur. Dans certains cas les PTE débouchent sur la création de structures opérationnelles qui implémentent directement des programmes de recherche (par exemple des JTI « Joint Technology Initiatives » ou des Partenariats Publics Privés - PPP).

Il y a actuellement près de 40 ETP dans plusieurs domaines : STIC, Energie, Bio-économie, Productique, Transports. Dans le domaine des STIC on peut citer ENIAC (nanoélectronique), ARTEMIS (systèmes de calcul embarqués), EPOSS (systèmes intelligents), NESSI (Internet des services). ARTEMIS et ENIAC font partie du nombre réduit de PTE ayant donné lieu à la création de JTI.

Le HPC en Europe et sa chaîne de valeur

Le HPC est stratégique pour la recherche, l’industrie, l’économie, la société – l’innovation et la compétitivité en général. La Commission européenne a formalisé sa vision et sa reconnaissance de l’importance du HPC dans une communication de février 2012.

L’objectif est que le Vieux Continent devienne un leader en matière d’utilisation du calcul intensif et améliore avec ce formidable outil sa compétitivité industrielle et son leadership scientifique. L’Europe possède l’ensemble des expertises et compétences nécessaires pour concevoir et développer des supercalculateurs, ainsi que des logiciels au meilleur niveau mondial. Il est donc possible de mettre en place sur notre continent tout un écosystème autour des technologies HPC extrêmement compétitif et pérenne.

Une façon de voir cet écosystème est de situer ses trois grands piliers le long d’une chaîne de valeur allant des technologies à leurs usages en passant par les ressources de calcul et les services associés.

Le but principal d’ETP4HPC est d’agir pour que soient développées en Europe les technologies nécessaires au HPC, des composants matériels aux logiciels, et de stimuler le développement des services, dont l’accès à des ressources de calcul, l’optimisation des codes de calcul, etc. C’est la réponse des fournisseurs de technologie aux attentes et aux ambitions de la Commission européenne.
Des entités comme l’infrastructure de calcul pan-européenne PRACE , ou tout centre de calcul institutionnel ou privé  qui met en œuvre les technologies du HPC et donne accès à des moyens de calcul et à des services associés (centre de calcul communautaire, grand industriel possédant des supercalculateurs, plateforme commerciale de service ou de cloud etc.) font partie du deuxième pilier. Les applications et usages forment le troisième pilier, où l’on trouve tous les utilisateurs du monde de la recherche et de l’industrie pour lesquels la simulation numérique et le calcul intensif sont un outil de plus en plus indispensable.

ETP4HPC a déjà tissé des liens avec d’autres acteurs et initiatives évoluant au sein de cet écosystème, tel PRACE, ou encore EESI (European Exascale Software Initiative, qui propose une feuille de route pour le passage des applications à l’exascale à la fin de la décennie), mais aussi avec les industriels utilisateurs du HPC et les éditeurs de logiciels de simulation numérique.

ETP4HPC

La Plate-forme Technologique Européenne ETP4HPC a été fondée mi 2012 par des industriels du calcul haute performance (HPC) présents en Europe, Allinea, ARM, Bull, CAPS Entreprise, Eurotech, IBM, Intel, Partec, STMicroelectronics et Xyratex, associés à des centres de calcul et organismes de recherche - BSC, CEA, CINECA, Fraunhofer, Forschungszentrum Jülich et LRZ.

De nouveaux membres ont déjà rejoint l’association : les PME technologiques européennes MAXELER, GNODAL et NUMASCALE, les organismes de recherche EPCC (Edinburgh Parallel Computing  Centre), INFN (Istituto Nazionale di Fisica Nucleare), INRIA,  l’association TERATEC ;  et d’autres organismes vont venir s’ajouter. ETP4HPC est une plateforme ouverte à toute organisation effectuant de la R&D sur le HPC en Europe, ou contribuant à l’animation de l’écosystème européen du HPC.

Au cours de 2012 des réunions quasi mensuelles du Steering Board (collège formé des représentants des 16 membres fondateurs) ont permis de créer l’association, de définir ses statuts et son fonctionnement, et de mettre en place un Bureau Exécutif (Office). La première Assemblée Générale mobilisant tous les membres, fondateurs et nouveaux arrivants, se tiendra en février 2013.

Le Bureau fonctionne avec des moyens humains répartis entre quatre antennes en France (CEA), en Allemagne (Partec), Italie (CINECA et Eurotech), Espagne (BSC). Le Bureau se charge des actions de communication de la PTE et a organisé l’élaboration de la feuille de route, en pleine construction lors de la rédaction de cet article, mais dont nous allons donner les grandes lignes dans la section suivante.

Strategic Research Agenda – une feuille de route pour les technologies européennes du HPC

ETP4HPC a produit un premier document « Vision Paper » en mars 2012 , qui définit les objectifs et missions de la PTE et esquissait les thèmes à considérer dans un programme de R&D. ETP4HPC travaille désormais à la production d’une première version de Strategic Research Agenda (SRA) plus détaillé, pour fin 2012. Il s’agit de définir les priorités en matière de R&D sur l’ensemble des technologies du calcul haute performance. Ce document est conçu à partir de l’expertise des membres de l’ETP et tiendra compte des besoins exprimés par les communautés d’utilisateurs du HPC, scientifiques comme industriels. Il servira de base pour établir les objectifs du futur programme de R&D qui sera lancé en Europe, dont une ambition phare est de disposer de machines exaflopiques à l’horizon 2020.

A cet effet des groupes de travail incluant des experts des membres de l’ETP ou d’autres organisations ont été lancés. Des séminaires ont eu lieu fin juin à Paris, début octobre à Barcelone, fin octobre à Bologne, et un dernier est prévu mi-décembre à Munich.

Le séminaire de Barcelone incluait une journée de dialogue avec un groupe de quinze industriels européens représentatif des différents domaines et modalités d’usage du HPC. Ce dialogue avait pour but d’ancrer les réflexions amont d’ETP4HPC dans les enjeux de l’aval de la  chaîne de valeur : les retombées économiques et sociétales des applications des technologies du calcul haute performance, et les conditions techniques nécessaires à leur épanouissement. Une enquête auprès des éditeurs de logiciels de simulation numériques (ISV, Independant Software Vendors) est également en cours : ils sont en effet un maillon essentiel de la chaîne de valeur, entre technologies et usages « métier » dans tous les secteurs industriels - fournissant outils de maillage, de visualisation, de CAO, de calcul mécanique, électromagnétique, CFD etc. ou encore de simulation de procédés. Les premiers résultats de ces interactions montrent par exemple clairement l’importance de produire non pas seulement des supercalculateurs à très grande échelle (exascale ou au-delà) mais aussi des systèmes de taille intermédiaire qui soient robustes, abordables, efficaces et facilement programmables.


Le SRA préparé par ETP4HPC sera donc d’abord structuré selon une vision multi-dimensionnelle du HPC, comme le montre la figure suivante, commentée ci-dessous :
  • Evolution et amélioration des éléments fondamentaux, matériels et logiciels, constitutifs des systèmes de calcul haute performance – la « pile » de ces éléments et sous-systèmes comporte les thèmes suivants :
    • Composants et architectures (processeurs, mémoire, réseau…)
    • Logiciels système et de gestion (système d’exploitation, gestion de configuration, de ressources…)
    • Environnements de programmation (avec prise en compte du parallélisme massif) en insistant sur la standardisation des API
  • Passage à l’échelle extrême : pousser l’intégration des éléments précédents à l’exascale ou au-delà exige une vision globale et transverse de divers problèmes :
    • Efficacité énergétique
    • Résilience
    • Equilibrage des performances entre calcul, communications, stockage
  • Nouveaux usages du HPC et comment les stimuler et soutenir :
    • « Big data »
    • « cloud »
    • Embarqué et temps réel
  • Développement et démocratisation des usages du HPC :
    • Faciliter l’utilisation et l’accès, optimiser coût d’acquisition et de possession à différentes échelles
    • Stimuler le développement d’un secteur de services (portage, optimisation) notamment utile aux ISV et utilisateurs industriels
    • Contribuer à la formation au HPC, notamment en soutenant des cursus orientés vers les technologies d’une part, aux usages du HPC d’autre part.

Fin septembre une délégation d’ETP4HPC a rencontré à Bruxelles Neelie Kroes, commissaire européenne chargée de la société numérique – et vice-présidente de la Commission Européenne – pour lui affirmer le fort engagement de ses membres en faveur du HPC européen, dans l’esprit évoqué ci-dessus. Au-delà d’une simple reconnaissance de cette PTE et de l’intérêt confirmé de la Commission pour le HPC en tant que vecteur d’innovation et de compétitivité, Mme Kroes a exprimé ses attentes envers ETP4HPC : il s’agit de contribuer activement dès maintenant à la construction du programme Horizon 2020, qui est en train de définir les objectifs futurs de la recherche européenne. ETP4HPC s’y emploie et mobilise toute son énergie dans ce sens.

Le 14 novembre, ETP4HPC a également organisé  une table ronde à SuperComputing (SC12 à Salt Lake City - la plupart des membres y avaient aussi un stand à l’exposition). Les membres de la PTE, ainsi que la présidente de PRACE, ont ainsi débattu pendant une heure et demie  sur les enjeux de la compétitivité des technologies européennes du HPC, en compagnie d’une centaine de participants.

Pour en savoir plus :

Jean-François Lavignon, Bull - Chair of ETP4HPC
Jean-Philippe Nominé, CEA - ETP4HPC Office

29 septembre 2012 : ETP4HPC en mouvement : l’ETP prépare son Programme Stratégique de Recherche et contribue à la définition des axes Calcul Haute Performance du programme Horizon 2020 de la commission européenne

La Plate-forme Technologique Européenne ETP4HPC a été fondée mi 2012 par des industriels du calcul haute performance (HPC) présents en Europe, Allinea, ARM, Bull, CAPS Entreprise, Eurotech, IBM, Intel, Partec, STMicroelectronics et Xyratex associés à des centres et organismes de recherche - BSC, CEA, CINECA, Fraunhofer, Forschungszentrum Jülich et LRZ.

De nouveaux membres ont déjà rejoint l’association : les industriels européens MAXELER, GNODAL et NUMASCALE, les organismes de recherche EPCC (Edinburgh Parallel Computing Centre) et INFN (Istituto Nazionale di Fisica Nucleare), et d’autres membres sont en cours de recrutement. ETP4HPC est une plateforme ouverte à toute organisation ayant de la R&D sur le HPC en Europe

L'objectif de la PTE est de définir les priorités en matière de recherches en Europe de façon à développer des technologies européennes à chaque niveau de la chaîne de production des solutions HPC. Cela permettra de renforcer la compétitivité européenne dans le secteur du HPC et donc la capacité de l’Europe dans la recherche et dans l’innovation. Cette initiative permettra de mieux faire face à de nombreux défis sociétaux et économiques. Le HPC est en effet un instrument indispensable pour résoudre les problèmes les plus complexes qui requièrent de puissantes capacités de calcul et de stockage pour un grand nombre d’activités comme la modélisation de phénomènes naturels (changements climatiques météorologiques, ou les épidémies) ; l'optimisation des ressources énergétiques ; la recherche de nouveaux matériaux et la réduction des cycles de développement industriel, ce qui accélérera l'innovation dans l’ensemble de la Région.

Forum dirigé par des industriels, ETP4HPC a produit un premier document Vision Paper mars 2012 et travaille désormais à la production d’un Programme de Recherches Stratégiques (Strategic Research Agenda) pour fin 2012, proposant des développements pour augmenter la valeur créée en Europe dans les futurs systèmes HPC. A cet effet des groupes de travail incluant des experts des membres de l’ETP ou d’autres organisations ont été lancés, pour couvrir les thèmes suivants :

  • Composants et architecture de systèmes
  • Logiciel système
  • Environnement de programmation
  • Modèles d’usage du HPC
  • Efficacité énergétique
  • Parallélisme extrême
  • Résilience des systèmes
  • Performance globale calcul-E/S-stockage
  • Grandes masses de données et nouveaux types d’utilisations
  • Nouveaux modes d’accès (p.ex. informatique en nuage)

Après un premier séminaire de ces groupes de travail fin juin à Paris, un autre a lieu début octobre à Barcelone, incluant une journée de dialogue avec un groupe d’industriels européens représentatif des différents domaines et modalités d’usage du HPC. Ce dialogue a pour but d’ancrer les réflexions amont d’ETP4HPC dans les enjeux de l’aval de la  chaîne de valeur : les retombées économiques et sociétales des applications des technologies du calcul haute performance.

Fin septembre une délégation d’ETP4HPC a rencontré à Bruxelles Neelie Kroes, commissaire européenne chargée de la société numérique. Au-delà d’une simple reconnaissance de cette PTE et de l’intérêt confirmé de la Commission pour le HPC en tant que vecteur d’innovation et de compétitivité, Mme Kroes a exprimé ses attentes envers ETP4HPC : il s’agit de contribuer activement dès maintenant à la construction du programme Horizon 2020, qui est en train de définir les objectifs futurs de la recherche européenne.

Pour plus d’information : www.etp4hpc.eu

10 Novembre 2011 : Industriels et centres de recherche européens unissent leurs forces pour créer la Plate-forme Technologique Européenne du calcul haute performance

Les grands fournisseurs européens du calcul haute performance (HPC), Allinea, ARM, Bull, CAPS Entreprise, Eurotech, Partec, STMicroelectronics et Xyratex associés aux centres de recherche HPC BSC, CEA, CINECA, Fraunhofer, Forschungszentrum Jülich et LRZ ont décidé d'unir leurs forces pour créer une Plate-forme Technologique Européenne (PTE), basée sur les travaux préalables de PROSPECT et de TERATEC.

L'objectif de la PTE est de définir les priorités en matière de recherches en Europe de façon à développer des technologies européennes à chaque niveau de la chaîne de production des solutions HPC. Cela permettra de renforcer la compétitivité européenne dans le secteur du HPC et donc la capacité de l’Europe dans la recherche et dans l’innovation. Cette initiative permettra de mieux faire face à de nombreux défis sociétaux et économiques. Le HPC est en effet un instrument indispensable pour résoudre les problèmes les plus complexes qui requièrent de puissantes capacités de calcul et de stockage pour un grand nombre d’activités comme la modélisation de phénomènes naturels (changements climatiques météorologiques, ou les épidémies) ; l'optimisation des ressources énergétiques ; la recherche de nouveaux matériaux et la réduction des cycles de développement industriel, ce qui accélérera l'innovation dans l’ensemble de la Région.

La PTE sera un forum dirigé par des industriels. Elle proposera un Programme de Recherches Stratégiques qui en s’appuyant sur les forces de l'industrie européenne aura un effet de levier pour augmenter la valeur créée en Europe dans les futurs systèmes HPC. Actuellement, la conception des solutions à base de supercalculateurs fait face à des défis majeurs comme la gestion du parallélisme extrême au sein des architectures HPC ou la réduction de la consommation d'énergie. Ces défis sont pour les acteurs européens des opportunités pour améliorer leurs positions sur le marché mondial.

Pour atteindre ces objectifs, le consortium actuel mettra en place une organisation qui sera ouverte à toute entreprise, groupe ou individu ayant des activités de R&D dans un secteur du HPC et établi en Europe. Le but est de rassembler toutes les forces de recherche en Europe, y compris les activités de R&D des PMEs, des sociétés européennes, des sociétés et des centres de recherche internationaux, pour bénéficier de leurs compétences et les encourager à les développer en proposant à la Commission Européenne un plan ambitieux de recherche.

Le consortium va agir rapidement pour créer la Plate-forme Technologique Européenne et pour proposer un document d’orientation. La PTE préparera le Programme de Recherches Stratégiques afin que la Commission Européenne la reconnaisse pour fournir des éléments au programme Horizon 2020 qui définira les objectifs futurs de la recherche européenne.

Cette initiative est une étape importante pour encourager et renforcer la position de l'industrie européenne du HPC. L'ensemble impressionnant de compétences rassemblées autour de cette initiative montre que l'Europe peut être à la pointe de l'industrie du HPC dans les prochaines années, si un ambitieux programme de R&D est mis en place. La PTE sera un véritable catalyseur pour que naisse une nouvelle impulsion. L'impact en sera une industrie européenne du HPC plus forte, source d’emplois, de valeur ajoutée, et un stimulant pour les étudiants et les chercheurs universitaires du domaine. A travers un accroissement des savoir-faire et une augmentation de nos capacités, les utilisateurs du HPC vont augmenter leurs champs d’actions pour obtenir des résultats nouveaux en science comme en technologie et concevoir des produits et des services encore plus innovants.

Pour plus d’information

© Ter@tec - Tous droits réservés - Mentions légales